Krylia Soviet 1-3 Zenit
Ajouté | Auteur | Commentaires
Krylia Soviet 1-3 Zenit

Le Zenit entretient l’espoir Après une défaite à domicile face au Terek (0-1) sur une pelouse en piteux état, le Zenit se devait de réagir à l’extérieur contre le Krylia Sovietov, en position délicate au classement. L’équipe se bat actuellement pour ne pas descendre avec Orenbourg et Toula.

Pour cette partie, Lucescu titularisait le Français Yohan Mollo, souvent laissé sur le banc, et qui débutait sur l’aile droite de l’attaque. Lunev débutait une fois encore dans les buts et semble avoir pris ses aises dans les cages du Zenit. Et pour une fois, le Zenit ne se faisait pas attendre pour attaquer plein fer le match. Souvent long à appuyer sur l’accélérateur, surtout depuis février, c’est l’attaquant de pointe Artyom Dzyuba qui d’entrée de match mettait le Zenit sur de bons rails. Lancé en profondeur, il se défaisait facilement de Bozhin, trop court sur ce coup-là, avant de piquer son ballon du gauche pour venir tromper Loria. 1-0 donc dès la première minute de jeu, le match commençait bien pour les coéquipiers de Danny. C’est Dzyuba, encore intenable, qui venait concrétiser l’énorme domination de son équipe. Sur un contre, plutôt bien mené, Giuliano arrivait au trente mètre. L’appel croisé de Mollo sur le côté gauche permettait à Dzyuba de se démarquer sur la droite. Le Brésilien trouvait son compère russe de l’attaque d’une passe astucieuse. L’attaquant ne se faisait pas prier et glissait le ballon entre les jambes du portier adverse. A la demi-heure de jeu, Javi Garcia héritait du ballon après une sortie ratée de Loria et poussait le ballon au fond du ballon habilement (0-3). Le match était déjà plié après moins de quarante minutes de jeu. En seconde mi-temps, le Krylia inscrivait son petit but. Lunev arrêtait la frappe de Gianni Bruno mais Ivanovic poussait le ballon dans ses propres buts (1-3). Cette victoire importante permet au Zenit de rester dans la course à la deuxième place. Il reste deux matchs au Zenit pour repasser devant le CSKA Moscou, virtuellement qualifié en Ligue des Champions à l’heure actuelle.

Reotur à la liste