Zenit 3 – 2 IFK Norköping
Ajouté | Auteur Geoffrey Hery | Commentaires
Zenit 3 – 2 IFK Norköping

Malgré le Retour d’Hulk dans le onze de départ et l’apparition de Kokorin sur le front de l’attaque, le Zenit a dû batailler jusqu'à la fin pour décrocher une seconde victoire consécutive en Atlantic Cup.

Malgré le Retour d’Hulk dans le onze de départ et l’apparition de Kokorin sur le front de l’attaque, le Zenit a dû batailler jusqu'à la fin pour décrocher une seconde victoire consécutive en Atlantic Cup.

Début de match relativement calme. A noter Hulk qui débute en se mettant en position à la manière de ces exploits en ligue des champions mais sa frappe est cette fois-ci écrasée (11ème). Au fil des minutes, le pressing du Zenit est plus agressif et les joueurs sont récompensés grâce à une tête lobée de Lombaerts sur corner (14ème). Norköping répond dans la foulée sur coup-franc mais Kerzhakov répare son tacle raté quelques secondes auparavant.

Le Zenit ne va tarder à prendre le large. Bien décalé par Shatov, Hulk trompe tranquillement le gardien suédois (22ème). Le match est bien engagé pour le onze petersbourgeois. Pour autant, les bleus font preuve de sérieux et maintiennent le rythme à l’image d’une belle frappe de Witsel (30ème). Le dernier quart d’heure de la première mi-temps est plus calme. 

2-0 à la 27ème pour le Zenit.

Au retour des vestiaires, changements habituels de joueurs dans le cadre d’un match amical et Javi Garcia rentre notamment en jeu. Très vite, le Zenit se montre à son avantage. Sur une bonne récupération de Witsel, Shatov est trouvé sur le côté gauche. Malheureusement sa frappe trouve le montant gauche (48ème). Le jeu russe sous l’impulsion d’un Alex Witsel très présent, est encourageant. 

Norköping revient dans la course.

C’est sans compter sur le courage des Suédois. Les joueurs au maillot vierge de tout sponsor, reviennent dans le match en concluant une période de domination (56ème). Et six minutes plus tard, ils obtiennent un coup-franc suite à une main de Neto. Le ballon termine sa course dans les filets du Zenit grâce à un très beau coup de patte. Tout est à refaire !

Danny sauve le Zenit.

Finalement, Danny redonne l’avantage au Zenit et permet aux hommes d’AVB d’enchaîner un second succès en Atlantic Cup. Ce fut plus dur que ce qui était espéré. Mais l’essentiel est préservé.


Reotur à la liste