Olympique Lyonnais 0 – 2 Zenit Saint-Petersbourg
Ajouté | Auteur Geoffrey Hery | Commentaires

Le Zenit ne s’arrête plus.

Historique. Tout simplement, historique. Quatrième victoire en autant de matchs de poule pour les hommes d’Andres Villas-Boas. Avec ce résultat, le Zenit se qualifie fort logiquement pour les huitièmes de finale de la ligue des champions. Quel régal !

Durant les premières minutes, les joueurs lyonnais font preuve d'une belle envie. Sur son aile gauche, Bedimo se démène mais manque de précision à l’image de son centre manqué suite à un bon débordement (8ème). Cela pêche aussi du côté du Zenit avec Danny manquant une reprise dans la surface (16ème), puis butant sur le portier rhodanien (20ème).

Dzyuba donne l’avantage au Zenit...

Bedimo répond aux occasions russes et oblige Lodygin à s’employer (22ème). Lyon met la pression quelques minutes sur le Zenit. C’était sans compter sur Dzyuba qui va venir couper les jambes lyonnaises en trouvant l’ouverture sur une superbe passe décisive d’Hulk (26ème).

L’Olympique lyonnais retrouve rapidement des couleurs. Toutefois à deux reprises (Tolisso 29ème et M’Biwa 31ème), les joueurs d’Hubert Fournier ne trouvent pas le cadre malgré des positions favorables. La barre va même s’emmêler et aider le Zenit à garder l’avantage malgré une frappe limpide de Bedimo (35ème). C'est ensuite au tour de Lodygin de calmer les ardeurs locales en bondissant dans les pieds de Tolisso (37ème).

...puis enterre les derniers espoirs lyonnais.

Au retour des vestiaires, le match a des difficultés à retrouver le rythme de la première mi-temps. Toutefois,, le duo Hulk-Dzyuba va s’exprimer une seconde fois et réchauffer les 600 supporters du Zenit ayant fait le déplacement. En effet, Hulk se joue de trois joueurs lyonnais et sert Dzyuba qui ne se fait pas prier pour doubler la mise (56ème).

Lyon réagit sans convaincre et tente principalement sa chance de loin. Les locaux boivent même le calice jusqu'à la lie avec l'expulsion de Gonalons (71ème). Les minutes s’égrènent ensuite tranquillement. Sur un exploit personnel, Shatov n'est pas loin d’aggraver le score (86ème) et un but est refusé à Lyon (90ème). Seule mauvaise nouvelle de la soirée, l'expulsion malheureusement logique d’Anyukov en toute fin de partie.

Composition du Zenit: Lodygin – Anyukov, Neto, Lombaerts, Criscito (Smolnikov) – Javier Garcia (Yusupov), Witsel, Danny, Shatov, Hulk – Dzyuba.

L’homme du match: Deux joueurs du Zenit dans la surface lyonnaise... Six défenseurs de l’OL... Et cela se finit par un but ! Comment on peut l’expliquer ? Une accélération éclaire et une passe parfaite d’Hulk agrémentées d’un appel de balle parfait de Dzyuba. Rien de plus. Un remake en seconde mi-temps a sellé le sort du match. En conséquence, le premier homme du match : c'est un duo. Hulk – Dzyuba !!

Reotur à la liste